Méditerranée

Jean- Daniel Pollet

Avec

Couleurs - 1963 - DVD

Où trouver ce film ?

http://video.fnac.com/a1792973/Mediterranee-Bassae-L-Ordre-DVD-Zone

L'intrigue

Jean Daniel Pollet filme la Méditerranée : Les temples grecs en ruine, les pyramides d’Egypte, un palais Sicilien, mais aussi un bunker de la seconde guerre mondiale, une orange dans un verger, une femme qui se peigne, une autre qui boutonne sa tunique, un laminoire d’où sort un pain de métal rougeoyant et une jeune fille endormie avant une opération chirurgicale: 15 pays, 35 000 kilomètres, un film mythique aux origines de notre civilisation et du cinéma.

  • DVD - Méditerranée

  • Jean-Daniel Pollet

  • Jean-Daniel Pollet

  • Jean-Daniel Pollet

  • Jean-Daniel Pollet

  • Jean-Daniel Pollet

  • Philippe Sollers

  • Philippe Sollers

Vers un cinéma poétique

Jean-Daniel Pollet a tourné à partir des années soixante des films d’une rare originalité. J.D. Pollet raconte la genèse de « Méditerranée » : « C’est l’époque ou commence le nouveau roman. J’ai plongé dans le nouveau roman et ça a donné « Méditerranée ». (…) Je me suis dit comme ça, une nuit… Tiens, je vais faire le tour de la Méditerranée. C’était pour boucler la boucle. C’est à dire, il y a 35 000 kilomètres et on les fait… On prend une caméra… »1. Pollet rentre de son périple avec des bouts de films qu’il monte seul dans son coin. Il désire utiliser les textes de Georges Bataille pour les commentaires de son film, mais n’y parvient pas : «  Je voyais ces bouts d’images muettes, il y en avait trois quarts d’heure, c’était fini. Mais le vide. Il fallait que quelqu’un appuie ce film. Je n’ai pas compris encore pourquoi je me suis planté avec Bataille. Pourtant je le connaissais bien, j’avais presque tout lu de lui, mais jamais je n’ai trouvé de lien, de collage entre Bataille et « Méditerranée ». Je m’en suis lentement libéré et j’ai pensé alors qu’il manquait à mon film son double en parole. »2. C’est le moment où il croise Philippe Sollers. La rencontre sera décisive. Pollet et Sollers créent un objet stupéfiant et inventent une forme de récit inédite. Sollers : « Ce sur quoi je voulais insister, c’est que j’ai beaucoup participé au montage. C’est à dire des nuits entières où il fallait aller de tel mouvement à tel mouvement. C’est à dire commencer à faire de la géométrie dans l’espace… Je voyais se dérouler à la fois le géométral – qui devait répondre à un certains nombres de répétitions, de retours, qu’il avait déjà envisagés, mais qu’on a imprimés davantage ensemble – Et le fait que ça puisse donner l’impression d’être comme dans un parcours et que vous allez comme dans un cube… Sur la face gauche… Sur la face du fond… la face droite… vous revenez au sol… Et que vous avez l’impression de construire la quadrature de la sphère… C’est à dire sphère et cube… Et tout de suite le cône… Vous pensez immédiatement, et vous aurez raison, à Cézanne… C’est à dire, traiter la nature par le cône, la sphère, etc. De ce point de vue là, c’est une réussite, je pense, absolument magistrale, qui n’a pas d’équivalent dans le cinéma. Cette intention là, donnait l’impression avec des images sur écran, qu’on se balade absolument dans une autre dimension et que l’écran n’est que la face apparente d’un mouvement beaucoup plus profond, beaucoup plus ambitieux que va soutenir ou accompagner ou révéler un texte… »3.
Une fois achevé, le film est présenté au festival de Knokke-le-Zoute en 1963 et fait un bide. Le film est hué. L’époque était déjà aux films bruyants, rapides, mobiles, branchés… « Méditerranée » avec sa lenteur, sa rigueur, sa poésie, son intransigeance, fait scandale. De retour à Paris, « Méditerranée » est soutenu par Sollers et par les gens de la revue Tel Quel » : « Le film de Pollet devient le film de l’avant garde intellectuelle »4, et obtient selon les propos de Pierre-André Boutand : « Un succès insensé dans un milieu limité ».
C’est grâce aux éditions « P.O.M. » qu’ont été édités et rendus accessibles trois des films de Jean-Daniel Pollet : « Méditerranée » (1963), « Bassae » (1964) et « L’ordre » (1974). Des documents passionnants et remarquables y sont joints. Lire le témoignage de Sollers sur son site à l’adresse suivante :
http://www.pileface.com/sollers/article.php3?id_article=166

  1. Extrait de l’interview de Jean-David Pollet dans le bonus du dvd
  2. Extrait de : « L’entre-Vues », livre réalisé par Jean-Daniel Pollet et Gérard Leblanc, 1998, cité sur le site de Sollers dans l’article consacré à « Méditerranée » consultable à l’adresse suivante : http://www.pileface.com/sollers/article.php3?id_article=268
  3. Interview de Sollers dans le bonus du dvd « Méditerranée »
  4. Interview de Pierre-André Boutand dans le bonus du dvd « Méditerranée »